Aux États-Unis, un nouvel institut aidera les enfants victimes de maltraitance

Mis à jour le 16.09.2018 à 14:38
Aux États-Unis, un nouvel institut aidera les enfants victimes de maltraitance

Loma Linda, Californie, États-Unis | DonaJayne Potts, Informations du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda

Le Conseil d’administration du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda (Loma Linda University Health) a annoncé la création d’un nouvel institut pour les difficultés infantiles, qui s’occupera de la formation et de la recherche des étudiants tout en répondant aux besoins des communautés dans le domaine de la maltraitance des enfants.

 

Dans un vote datant de mai 2018, le Conseil d’Administration a créé l’Institut de la Résilience pour les Difficultés Infantiles, ou RICA, un agrandissement de l’actuel Centre d’Évaluation des Enfants (CAC) à San Bernardino, en Californie. Le centre élargi est un forum pour la collaboration de nombreuses agences locales permettant d’avoir des entretiens médico-légaux ainsi que des examens médicaux destinés à récolter des preuves pour évaluer les allégations de violences faites aux enfants. L’approche coordonnée supprime la nécessité pour un enfant victime de maltraitance de raconter ses expériences aux représentants de plusieurs agences lors de multiples entretiens.

 

Le RICA est n d’une collaboration entre les services de police locaux, divers organismes de financement, les systèmes judiciaires et l’Hôpital pour Enfants de l’Université de Loma Linda.

 

« La maltraitance des enfants est devenue une histoire trop courante dans ce pays et au-delà, » a déclaré Richard H. Hart, président de Loma Linda University Health. « L’Institut de Résilience pour les Difficultés Infantiles du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda construira et se développera en s’appuyant sur la réputation que le CAC a maintenu en étant un modèle national d’aide aux enfants maltraités. »

 

Le RICA accueillera une série de stages d’éducation en rotation pour les étudiants et les résidents de Loma Linda et servira de base principale au programme d’internat de trois ans en pédiatrie pour enfants maltraités offert par l’université de Loma Linda, – l’un des rares programmes de ce type dans le pays. Ce programme soutenu par une bourse et accrédité par le Conseil d’Accréditation pour l’Éducation Médicale Universitaire, met l’accent sur l’intervention et la prévention et offre aux pédiatres une variété d’expériences de soins aux patients, d’opportunités de recherche et d’activités éducatives.

 

Le RICA rejoindra les rangs du 13ème institut du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda, a déclaré Mark Reeves, vice-président des instituts. Les instituts de l’Université de Loma Linda intègrent la recherche, l’éducation et les services liés à la santé dans plusieurs écoles et établissements afin de réunir un ensemble interdisciplinaire avec des scientifiques, des enseignants et des praticiens.

 

Le RICA facilitera la coopération multidisciplinaire avec ses agences partenaires grâce à des réunions mensuelles rassemblant les membres de l’équipe pour la formation et l’examen de cas.

 

Le CAC a été lancé en 1994, deux ans après que le Concile des Règlements de Réseau des Enfants de San Bernardino ait commencé à examiner les moyens d’évaluer les allégations de maltraitance d’enfants avec plus de sensibilité. Souvent, les enfants victimes de maltraitance ont subi des traumatismes inutiles lors de leurs entrevues avec plusieurs organismes.

 

Le Concile a mis en place un groupe de travail composé de représentants des Services de Protection de l’Enfance, du Centre Médical du Comté, de la Santé Publique, de la Santé Comportementale, du Bureau du Procureur, du Bureau du Shérif, du Tribunal pour Mineurs, du Tribunal des Affaires Familiales, du Concile du Comté, du Réseau des Enfants, du Fond des Enfants, et du Centre Médical de l’Université de Loma Linda.

 

L’ouverture du CAC en 1994 était le résultat d’un partenariat entre le Comté de San Bernardino et l’Hôpital pour Enfants de l’Université de Loma Linda.

 

Les besoins du centre d’évaluation ont considérablement augmenté au fil des années. En 2014, le centre a été transféré dans un établissement dernier cri appartenant au comté, géré par ce dernier et situé à San Bernardino. Le nouvel institut devrait aider à traiter 1600 enfants victimes de violences physiques ou sexuelles cette année.

 

Le comité de surveillance du RICA s’est réuni au cours de la dernière semaine d’août 2018 pour désigner les dirigeants et déterminer les relations fonctionnelles avec le CAC et le comté de San Bernardino.

 

Traduction: Patrick Luciathe